Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 19:16

Alors que les Vuvuzelas tournent à plein régime en Afrique du Sud depuis Vendredi dernier pour célébrer la première coupe du monde de Football en Afrique, Monday Sport a voulu consacrer ses quelques lignes hebdomadaires à une pratique, une activité, un sport, une discipline vivant dans l'ombre du sport le plus populaire de la planète. Et c'est justement ce manque évident de reconnaissance et de définition qui nous a poussés à vouloir se concentrer cette semaine sur le Football de Table plus vulgairement appelé le Baby Foot.

 

Pour cela nous avons contacté Mylène Ryo, chargée des relations extérieures au sein de la Fédération Française de Football de Table, pour répondre à nos nombreuses interrogations au sujet de cette pratique finalement que très peu reconnue. Nous en profitons d'ailleurs pour la remercier pour son professionnalisme et sa rapidité.

 

Tout d'abord, nous avons voulu savoir comment le Football de Table était encadré et comment il arrivait à évoluer. Il faut savoir que la Fédération Française de Football de Table a été remise en activité en 1991 sous le sigle de l’AFBF (Association Française de Baby Foot) et existe sous sa nouvelle appellation depuis 2002, mais l’activité du baby-foot a été fédérée il y a plus de 50 ans. A noter que le président de la FFFT est aussi celui de l'ITSF ( International Table Soccer Federation ), Mr Farid Lounas.

 

Ainsi, la FFFT représente l’activité du baby foot via une cinquantaine de clubs basés dans de nombreuses régions françaises de métropole et d’outre-mer, régie par un code sportif, un règlement intérieur et disciplinaire. En 2010, la fédération recense environ 800 licenciés, un peu plus du double en amateur, mais le baby foot loisir concerne environs 400000 personnes au quotidien.

 

La FFFT s’auto-finance grâce notamment aux licences.Cependant, pour l’organisation de certains tournois elle bénéficie de subvention par les villes qui accueillent la manifestation (ex : la ville de Nantes ainsi que la région et le département participent au financement de la coupe du monde)

 

Justement, concernant la Coupe du Monde : La Fédération Française de Football de Table sous l'égide de la Fédération internationale (ITSF) l'organise pour la troisième fois consécutive en 2011. Celle-ci aura lieu du 6 au 9 janvier prochain à Nantes. En 2010, la Fédération Française de Football de Table sous l'égide de l'I.T.S.F. (International Table Soccer Federation) a accueilli plus de 500 compétiteurs venus des 5 continents et 15000 spectateurs. La couverture médiatique sera plus grande cette année avec un partenariat signé avec Eurosport 2.

 

Pour cette nouvelle édition, nous avons à nouveau souhaité rendre accessible ce spectacle pour tous de part sa gratuité, afin d'offrir à chacun un évènement où se mêlera la convivialité d'une des pratiques sportives les plus populaires et le haut degré sportif d'une Coupe du Monde.

 

A première vue donc, le Football de Table présente tous les critères pour être un sport à part entière reconnu par les autorités. C'est bien là le cœur du sujet car depuis de nombreuses années, le Ministère de la santé et des sports rejette la demande d’agrément que ce soit dans le cadre d’une reconnaissance sportive ou jeunesse et éducation populaire.

 

En effet, la Fédération Française de Football de Table se voit contester son aspect « sportif » par les institutions françaises et se voit ainsi refuser l’accès au monde du sport de part son caractère trop «populaire» hors, ces mêmes institutions lui contestent également une reconnaissance « Jeunesse Education Populaire » sous le prétexte que le football de table est une activité trop « sportive »

 

Aujourd’hui, ce refus de délivrance d’agrément par le Ministère de la Santé et des Sports freine de nombreux projets tel qu’un programme de formation ou des accords avec les collectivités locales, autant sur les projets éducatifs et sociaux que de structures.

 

C’est pourquoi, la fédération envisage de faire appel à un arbitrage en saisissant les instances compétentes.

 

Et attendant et comme nous l'avons vu, la Fédération fait tout pour faire avancer le Football de Table. D'ailleurs contrairement à la première impression que nous avions eu qui était que la pratique avait chuté du à l'accession aux loisirs numériques à domicile, la Fédération nous a répondu qu'en effet la pratique du Baby avait baissé dans les lieux tels que les bars mais que les volumes de ventes de tables n’ont pas chuté en France, il y a eu déplacement vers les collèges, lycées, particulier, entreprises. Ce qui prouve bien que le Football de Table existe toujours et qu'il fait même mieux qu'exister.

 

Enfin, nous nous demandions si le fait d'aimer le Football de Table amenait automatiquement à aimer le Football. La tendance existe selon la Fédération mais bien malin celui peut prouver l'exacte réciproque entre les deux à l'image de l'éternel question de l'oeuf et la poule.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Z'infomanes - dans Chroniques arrêtées
commenter cet article

commentaires