Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 11:33

Combien de malheureux sans billet, aux grilles de la Porte d'Auteuil, pouvant seulement apprécier les clameurs venus des Internationaux de France ? L'idée que Roland-Garros se borne aux limites de son enceinte mythique est pourtant erronée. Pendant la quinzaine, la capitale retrouve son pied terrien et sa veste couleur ocre pour un moment thématique autour de la petite balle jaune. Des activités tennistiquement ludiques animent déjà l'hôtel de ville depuis plusieurs années. La Fédération Française de Tennis (FFT) démontre qu'elle ne manque pas d'imagination pour mettre le tennis et ses passionnés sur un piédestal. Atteints de vertige...s'abstenir.

 

Les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, c'est un peu le centre commercial de luxe. Demandez à n'importe quel touriste, les magasins renvoient à la tradition de l'élégance française. Mais pendant Roland-Garros, le lieu tolère raquettes, baskets et poussière de terre battue. Un court de tennis, rien que ça, a été dressé sur les toits de la célèbre enseigne, ou comment jouer au tennis en ayant une vue imprenable sur Paris. De la tour Eiffel à sa camarade de Montparnasse, en passant par les Champs-Elysées, l'idée attire autant les amateurs de tennis que les touristes en quête de la photo insolite. Le Central représente 70% d'un court normal, parfait pour taper la balle une vingtaine de minutes avec un coach, dans une ambiance forcément particulière.

 

DSC07067

Samy, le coach : "Ce n'est pas du boulot, sur les toits, c'est plutôt la classe" (photo A. Godet)

 

Samy donne ses cours habituellement en banlieue parisienne. A la demande de son sponsor, il vient animer tous les midis quelques heures de tennis. « Ce n'est pas du boulot. Forcément sur les toits des Galeries Lafayette, avec cette vue, c'est classe. J'ai vite trouver mes repères... », raconte le coach dans un sourire. Des doubles, ou des petits matchs en duel, Samy essaie d'organiser le plus ludiquement possible le temps de jeu. Sur un court entre le mini-tennis et le Philippe Chatrier, la technique est reine. « Les gens se renseignent sur Internet avant de venir, j'ai souvent des personnes, de tous âges, des touristes aussi, qui savent déjà taper la balle », de quoi faire le spectacle. Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet avaient d'ailleurs fait le show pour l'ouverture de la manifestation il y a dix jours.

 

village RGLe parvis de l'hôtel de ville se transforme en parc d'attractions autour du tennis (Photo E. Bru)

 

Pour ceux qui préfèrent garder les pieds sur terre, le parvis de l'hôtel de ville n'en finit plus d'innover. Pour sa quatrième édition, « Roland-Garros dans la ville - Playground » propose un plateau des plus diversifiés. Mini-tennis, beach-tennis, testeur de vitesse pour les services, jeux vidéos en libre utilisation... la mairie de Paris se transforme en véritable parc d'attractions du tennis. Et pour ceux qui préfèrent regarder plutôt que pratiquer, quoi de mieux que suivre le tournoi, le vrai, sur un écran de 55 m2. Et tout ça, en accès libre et gratuit s'il vous plaît. Faute de billets pour la Porte d'Auteuil, voilà donc un bon moyen pour quelques jours encore, de profiter de Roland Garros, différemment.

 

Adrien Godet

Partager cet article
Repost0

commentaires

W
:)
Répondre