Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 17:21

Les OS, ou systèmes d'exploitation en français, sont les environnements qui permettent l'utilisation d'un ordinateur. Si vous avez été capable de naviguer jusqu'à cette page, vous connaissez - au moins de nom - Windows, Mac OS ou (GNU)Linux.

Et bien c'est de cela dont nous allons parler aujourd'hui, avec un petit détour du coté des logiciels libres.

 

structure-un-os-long-315860

La structure interne d'un OS.

 

 

Il existe plusieurs « familles » de systèmes d'exploitation. Les deux principales, à l'heure actuelle, sont les dérivés d'Unix et les systèmes Microsoft.

Les dérivés d'Unix incluent notamment Mac OS (à partir de Mac OS X) et GNU/Linux, mais pas uniquement : on trouve aussi les distributions BSD, Solaris, HP-UX et quelques autres systèmes. Les Unix étaient des systèmes traditionnellement utilisés comme serveurs mais on les retrouve maintenant un peu partout (de l'ordinateur au téléphone, en passant par la télévision).

Les systèmes Microsoft ont été développés dans les années 80, avec l'apparition de l'informatique domestique. Mais on peut tout aussi bien utiliser les versions adaptées de Windows pour gérer ses serveurs.

 

Nous nous étendrons peut être sur les anciens OS dans un futur article, mais commençons par parler d'Unix et de ses dérivées.

 

Unix était à la base un système d'exploitation crée au début des années 70. Il a été crée par Ken Thomson, alors employé chez Bell, avec le nouveau langage de programmation qu'il avait crée avec l'aide de Denis Ritchie : le C. Une petite parenthèse à ce sujet : aujourd'hui, 40 ans après cette histoire, le C est resté le langage utilisé pour le développement de tous les systèmes d'exploitation. Unix était prévu pour ne servir qu'un utilisateur, avec une tache à la fois, d'où le nom du projet. A noter également qu'à l'heure actuelle, Ken Thomson – 67 ans au compteur – travaille toujours (il est employé de Google).

 

Le succès de ce système en milieu universitaire va lui offrir une nombreuse descendance, que l'on peut voir sur l'image ci dessous, avec les principaux leaders des différents projets (volée sur Wikipédia) :

Unix.png

 

Les systèmes BSD, premiers descendants d'Unix, sont encore utilisés aujourd'hui. OpenBSD est réputé être l'un des systèmes les plus résistants aux attaques, NetBSD est l'OS réputé le plus portable (qui tourne sur le plus de machines différentes) et FreeBSD est un excellent système pour gérer des serveurs (ou pour une utilisation bureautique un peu avancée). Les Mac OS X descendent aussi de ces systèmes.

 

Durant les années 80, un informaticien du nom de Richard Stallman, chercheur au MIT, souhaitait créer un système d'exploitation libre de toute contrainte, utilisable par tout un chacun. Il a pour ce faire initié le projet GNU, acronyme récursif signifiant : GNU is Not Unix, et lancé le principe de « logiciel libre ».

Le développement de GNU avançait rapidement, sauf pour une partie du projet : le kernel (ou noyau, en français). De ce coté, le salut allait venir du travail d'un étudiant finlandais, Linus Torvalds, qui allait écrire en 1991 la première version de son noyau Linux. Ce noyau ayant été développé avec les outils du projet GNU de Stallman, Torvalds décide de le publier sous les mêmes conditions que le projet GNU.

Rapidement, des distributions, alliant le système GNU au noyau Linux allaient sortir, donnant naissances aux systèmes GNU/Linux. Linux, en tant que noyau, est également utilisé dans beaucoup d'autres projets (un exemple étant les systèmes Android des téléphones portables Google).

 

Parlons à présent des systèmes Microsoft. Ces derniers sont apparus au lancement des premiers IBM PC (personnal computer) dans les années 80. IBM ne souhaitait pas gérer le développement logiciel, pensant que l'informatique personnelle n'était pas un créneau très sérieux (l'avenir leur donnera parfaitement tort).

 

Microsoft n'était à l'époque pas du tout armée pour créer des OS, et racheta donc le QDOS (Quick & Dirty Operation System) qu'elle améliora par la suite.

Le premier OS de Microsoft fut le PC-DOS, qui est devenu ensuite le MS-DOS. Avec la sortie des nombreuses machines compatibles IBM-PC, les ordinateurs personnels ne démentirent pas leur succès et Microsoft ajouta au DOS une interface graphique : Windows. Cette interface allait évoluer, s'enrichir et se débarrasser de DOS pour finalement devenir le système que tout le monde connait aujourd'hui.

 

L'histoire de l'informatique personnelle, d'IBM et de Microsoft, est très bien racontée dans un ensemble de trois reportages, nommé « les cinglés de l'informatique », que je vous conseille fortement de regarder.

 

La prochaine fois, nous reviendrons sur les logiciels libres et les licences, une partie essentielle à la compréhension du monde informatique d'aujourd'hui.

 

D'ici là, je vous souhaite une bonne année.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Z'infomanes - dans Informatique par Jonathan
commenter cet article

commentaires