Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 16:28


 Attention Mesdames et Messieurs dans un instant ça va commencer. Installez-vous dans votre fauteuil bien sagement. Vous vous apprêtez à franchir les portes d'un monde fantastique, dans la lignée de la famille Adams, des Tim Burton  et compagnie : un monde où la décadence est de rigueur, et grotesque de préférence. Roulements de tambours, derniers pelotages avant le noir complet... mais qui va là ? Tout droit sortis de vos cauchemars enchantés, j'ai l'honneur de vous présenter...  les Tiger Lillies! 


Avec ses bretelles, pantalons à pinces et chapeaux melons, clones de Charlot en surcharge pondérale, style victorien et maquillage machiavélique, le trio londonien a des allures de Droogies d'Orange Mécanique.


Un accordéon, une contrebasse et une batterie voilà ce qui compose généralement sa musique originale et éclectique (oscillant entre jazz, blues, rock, musette), parfois agrémentée d'un ukulele ou d'un kazoo.  Les musiciens assument avec une discrète virtuosité leurs rôles de dignes sous-fifres d'une voix haut perchée hégémoniste à la fois sublime et sordide, celle du castrati Martyn Jacques. Noyau du groupe en tant qu'auteur-compositeur-chanteur et accordéoniste, fonde les Tiger Lillies - tour à tour Circus ou pas - en 1989 avec ses musiciens Adrian Huge et Adrian Stout. Ensemble, ils arpentent les cabarets du monde pour rappeler aux hommes leur imperfection.


Comedia del arte moderne, leurs performances scéniques et musicales qualifiées de brechtiennes dénoncent l'orgueil humain par une tendance à la dérision à la fois baroque et malsaine. Ces clowns lyriques prônent l'humour et l'auto-dérision comme arme de destruction massive de la mégalomanie en tant que fléau contemporain et abordent ainsi les sujets les plus scabreux. Tout y passe, de l'homme d'affaires aux prostituées, de Jésus à Satan en passant par Judas mais aussi des exhortations à la révolte des gitans sur fond de contes cyniques et des fables caustiques.

Exemple d'un blues glauquement burlesque intitulé très pudiquement Baby's dead !  link


Les jeux scéniques n'échappent pas non plus au fil rouge de la débauche entre un pianiste qui joue parfois avec un godemichet ou une catin au look bavarois qui sert du gin avec grâce et volupté...


 

 

Il arrive aussi simplement qu'ils remanient à leur sauce quelques standards de jazz tels qu' Autumn Leaves ou My Funny Valentine. link


Les Tiger Lillies c'est un peu le groupe qu'auraient pu créer ensemble Yvette Horner, Farinelli, Louis Amstrong et ses musiciens, associés à un clown maléfique sur une adaptation Music Hall du Satiricon de Petrone !

 

Et encore plus de vidéos ...


 

 

 





NB : et pour nos amis stambouliotes Les Tiger Lillies passent en concert ce soir au salon IKSV

                                                                                                                                                                        Fanny

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Z'infomanes - dans Musique par Fanny
commenter cet article

commentaires